Abstracts des Workshops

Jeudi 23 Septembre 2021

 

Travaux Pratiques


09h-12h - Péri-implantites
Workshop n°1 - Pratique et Théorique - Osteology Foundation - Animé et dirigé par Philippe Doucet & Frédéric Duffau (Paris)

Les péri-implantites touchent plus de 10% des implants après 10 ans de mise en fonction dans des populations en maintenance soutenue, et quasiment le double dans des populations sans maintenance. Inéluctablement, nous sommes et nous serons de plus en plus confrontés à la prise en charge de patients présentant des pathologies péri-implantaires infectieuses. Le succès de leur prise en charge repose sur une bonne connaissance de la physiopathologie de ces maladies, ainsi que sur une analyse minutieuse de la situation clinique et du profil du patient.

Le but de ce workshop est d’une part de vous proposer des guidelines pour vous aider à faire les bons choix thérapeutiques face aux péri-implantites, et d’autre part de vous permettre au travers de travaux pratiques, de vous familiariser avec les protocoles chirurgicaux de régénération péri-implantaire et de dépose des implants.

 

09h-12h - Yxoss CBR® : reconstruction en volume de la crête alvéolaire avec une grille en titane sur-mesure
Workshop n°2 - Pratique et Théorique - Geistlich - Animé et dirigé par Pierre Marin & Antoine Popelut (Bordeaux)

En respectant les principes biologiques de la Régénération Osseuse Guidée, l’utilisation
d’un dispositif médical stérile personnalisé (grille titane) conçu par impression 3D permet
le traitement de défauts osseux complexes.

Le succès de cette technique doit répondre à une succession d’actes précis et une rigueur
gestuelle incluant :

  • Conditions d’asepsie rigoureuse
  • Prélèvement d’os autogène en zone ramique
  • Tracés d’incisions
  • Dissection et décollement des lambeaux
  • Préparation du site osseux receveur
  • Préparation de la greffe
  • Mise en place et stabilisation de la grille
  • Sutures sans tension du lambeau pour protection et herméticité
  • Soins et contrôles post-opératoires
  • Temps de cicatrisation

Après un rappel de ces différentes notions, l’objectif de ces travaux pratiques sera triple :

  • Connaître la procédure de planification pré-opératoire,
  • Appréhender la dissection des lambeaux sur mâchoires animales,
  • Se familiariser avec la pose d’une grille personnalisée sur une maquette résine.
     


09h-12h - Sausage Technique™
Workshop n°3 - Pratique et Théorique - Geistlich - Animé et dirigé par Frédéric Chamieh (Chartres) & Alex Dagba (Paris)

Un des facteurs clé d’une stabilité à long des thérapeutiques implantaires est le volume osseux résiduel post-extractionnel. En effet, la littérature rapporte qu’un minimum de 2mm d’épaisseur osseuse en vestibulaire des implants permet d’obtenir une stabilité dans le temps avec un remodelage limité après implantation. Afin de compenser la résorption post-extractionnelle, différentes techniques ont été proposées avec différents matériaux en fonction de la sévérité des déficits tissulaires.

La régénération osseuse guidée fait partie de ces techniques ayant un recul clinique de prêt d’une trentaine d’année. Néanmoins, les études cliniques des années 90 à 2000 révèlent des gains volumiques osseux relativement limités en épaisseur, de 2 à 3 mm. Plus récemment, différentes techniques de stabilisation ont été décrites afin de potentialiser ces thérapeutiques dont un des avantages majeurs est d’être relativement peu invasive. Les gains moyens atteignent plus de 6 mm en épaisseur.

L’objet de ce workshop est d’analyser les différents points visant à potentialiser les résultats des régénérations osseuses guidées, du tracé d’incision, en passant par le choix des biomatériaux jusqu’aux méthodes de stabilisation et aux sutures.

 

09h-12h - Navigation chirurgicale en implantologie
Workshop n°4 - Pratique et Théorique - IPP Pharma - Animé et dirigé par Philippe Russe (Reims) et Philippe Laperche (Auray)

L’observation de cone beam d’implants posés à main levée à l’occasion d’une nouvelle pose d’implants ou d’un contrôle, met quelquefois à mal l’égo du chirurgien.

Un axe inadéquat, proche d’une racine adjacente, ne respectant pas parfaitement un obstacle anatomique comme une concavité vestibulaire ou la paroi du sinus, fait regretter de ne pas avoir contrôlé plus précisément l’axe de forage.

Le guide chirurgical traditionnel, issu de l’étude prothétique et de l’imagerie 3D est tout fait adapté à cet objectif mais il est chronophage, difficile d’utilisation systématique et ne peut pas faire l’objet d’une rectification per-opératoire. La navigation chirurgicale de deuxième génération, utilisant une imagerie sans repère radiologique, permettant de guider à la fois des forets et des inserts piézoélectriques, répond aux inconvénients du guide traditionnel. Elle demande en revanche de gérer une courbe d’apprentissage dont le workshop visera à réduire au maximum la durée par un apprentissage à la fois du logiciel mais aussi du forage navigué.

Le positionnement tridimensionnel optimal des implants étant un facteur important de leur succès et de leur pérennité, le recours à la navigation dynamique, est un moyen désormais plus simple, tolérant et rapide, d’améliorer la précision de notre geste chirurgical, que les guides chirurgicaux traditionnels.

 

09h-12h - La chirurgie piézoéléctrique dans les soulèvements de sinus : optimiser l’efficacité et minimiser les risques
Workshop n°5 - Pratique et Théorique - Mectron - Animé et dirigé par Christian Makary (Liban)

Le maxillaire postérieur édenté présente fréquemment une quantité et qualité osseuses insuffisantes pour une réhabilitation implantaire prévisible. Les techniques d’élévation sinusienne par voie latérale et crestale ont été introduites afin de pallier à cette perte osseuse et sont largement utilisées de nos jours. Bien que les instruments rotatifs aient été utilisés lors de la réalisation des premières élévations sinusiennes, la chirurgie piézo-électrique représente actuellement la technique de choix pour la préparation de la fenêtre latérale et l’élévation de la membrane de Schneider. Vue leur action sélective, coupant les tissus durs sans léser les tissus mous, les instruments ultrasoniques se sont avérés très précis et efficaces lors de l’ostéotomie de préparation de la fenêtre latérale et très conservateurs vis à vis des tissus mous de manière à réduire considérablement les risques hémorragiques ainsi que les perforations de la membrane de Schneider. Ces perforations représentent la complication principale rencontrée au cours de l’élévation sinusienne. 

Durant ce workshop, les dernières avancées sur l’abord du sinus par voie latérale et crestale seront exposées. L’évaluation radiologique préopératoire ainsi que choix de la technique chirurgicale, notamment l’utilisation des inserts ultrasoniques, seront présentés afin de guider les participants à reconnaitre les risques et réussir de façon prévisible leur greffe de sinus.

A la fin de la partie théorique, les participants pourront approfondir leurs compétences cliniques en chirurgie piézoélectrique. Ainsi un apprentissage pratique sera effectué sur des machines ultrasoniques afin de tester l’efficacité de différents inserts ultrasoniques. La technique de soulèvement de sinus par voie latérale sera effectuée sur des modèles osseux spécifiques en utilisant de nouveaux inserts ultrasoniques sûrs, efficaces et mieux adaptés à cette technique.
 

09h-12h - L'acide hyaluronique dans la reconstruction esthétique et fonctionnelle en chirurgie parodontale reconstructive
Workshop n°6 - Pratique et Théorique - Regedent- Animé et dirigé par Anton Sculean (Suisse)

L'acide hyaluronique (AH) a récemment été introduit dans la chirurgie reconstructive des tissus mous parodontaux en raison de ses propriétés biologiques, qui favorisent la guérison et la régénération parodontales.

Des données issues d'études précliniques ont montré que l'AH augmente significativement la résistance à la traction du tissu de granulation, stimule la formation de caillots sanguins, induit l'angiogenèse et améliore les propriétés de cicatrisation des types de cellules impliquées dans la cicatrisation des tissus mous.

Des données cliniques récentes suggèrent également que l'utilisation de l'AH, seule ou en conjonction avec des greffes de tissus mous autogènes, peut conduire à une excellente couverture radiculaire des récessions gingivales simples et multiples, qui, histologiquement, peut être accompagnée d'une régénération parodontale (c'est-à-dire la formation du cément radiculaire, du ligament parodontal et de l'os alvéolaire).
 
Les objectifs de cet atelier sur les modèles anatomiques sont :

  1. Présenter le raisonnement biologique de l'utilisation de l'AH en chirurgie parodontale reconstructive.
  2. Découvrir comment l'AH est intégré dans la chirurgie parodontale reconstructive, en mettant l'accent sur l'utilisation de la technique du tunnel modifié coronairement avancé ou latéralement fermé.